DarkDream est un forum RPG mettant en scène une guerre sanglante entre 3 groupes de personnes : les assassins, les bohèmes et les traqueurs.
 

Partagez | 
 

 « No one deserves to die. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 116

MessageSujet: « No one deserves to die. »   Ven 20 Juil - 9:34

Kain O'Sullivan



Prénom : Kain
Nom : O'Sullivan - le fils des yeux noirs en Gaélique
Âge : 23 ans
Sexe : Masculin
Nationalité : Je viens de loin, je ne juge pas nécessaire d'en dire plus.
Pouvoir : Cryokinésie - Art de manipuler la glace
Arme : Un couteau papillon me suffira amplement, mais j'aime manier toutes sortes de lances.



Description physique & mentale


Kain fait partie des hommes - comme l'on pourrait remarquer - que la beauté n'a pas spécialement ignoré. Son corps est bien taillé, et bien que possédant une carrure grande et imposante, il conserve une musculature fine mais bien présente sur son corps d'Apollon. Pour sa taille avoisinant le mètre quatre-vingt cinq, il ne dépasse pas les soixante-cinq kilos. Son apparence physique a beau sortir de l'ordinaire et attirer plus d'un regard, il est affublé de cette étrange capacité à passer aussi inaperçu qu'un fantôme au milieu d'une foule, s'appuyant majoritairement sur sa discrétion plutôt convoitée chez les véritables Assassins, car passer à l'abri des regards tout en frappant dans l'ombre demeurent ses maîtres mots. Kain sait rester sobre dans ses accoutrements tout en arborant une classe étonnante, constamment vêtu de noir ou de bleu marine qui lui sied à merveille. C'est autant dire que cet azur céruléen donne à ses yeux de glace une allure presque féerique sous leur capuchon obscur. Ses iris d'azur éclatant ont déjà fait tourner plus d'un regard sur son passage, et bien qu'il soit difficile de se séparer de ces deux perles de givre, il y a dans son regard austère une avidité cruelle qui fait bien vite baisser la tête. Comment combler le vide qui règne dans les plaines glacées de son esprit ? Beaucoup auraient aimé le savoir, vous savez. Et bien que ce désir de rendre la lumière à ces prunelles soit si imposant, il reste dans ce souhait une part du précédent qui nous oblige à le laisser plonger un peu plus dans les ténèbres. Car les agissements de cet homme sont difficiles à oublier, tant ils sont dépourvus d'émotions, et c'est ce qui les pousse tous à croire qu'il n'est depuis longtemps plus réellement humain. Nous pourrions dire qu'il ne possède pas le pouvoir de manipuler la glace pour rien, tant sa présence sème sur les esprits un givre rarement réchauffé. À décrire ainsi les fenêtres de son âme qui ne sont autre que ses yeux, on imaginerait aisément un visage sévère et impénétrable. C'est vrai, il reste aussi impénétrable que le plus dur des aciers. Quant au fait qu'il soit sévère...Cet élément ne concerne certainement que ses prunelles. Car le reste, oui, tout le reste laisse penser que l'on se trouve face à un ange. Et quel est ce sourire doux et sucré qu'il adresse à son entourage ? Quelle est cette délicieuse sensation qu'il a de nous percer le coeur ? Elle est fausse, oui, elle l'est tellement. Si certains avaient d'abord su que ce sourire angélique pouvait se fondre en une telle expression machiavélique, ils lui auraient peut être tourné le dos avant de finir dans leur tombe. Mais il est difficile de ne pas se fier aux traits manipulateurs et calculateurs du Kain que l'on ne connaît pas. Cet homme aux cheveux étrangement bleus qui tombent sur son regard profondément effrayant, cet homme avide d'une liberté cruelle. Il y a tant d'éléments qui puissent décrire ce jeune Assassin qu'ils s'oublient peu à peu dans ma tête, pour en laisser apparaître de nouveaux. Mais si jamais vous en avez l'occasion, pourquoi ne pas prendre le temps de détailler vous-même Kain ? Ah, que dis-je, c'est cette agilité reptilienne qu'il a de disparaître qui vous en empêche...

Son mental est tout aussi étonnant, plus même qu'il n'y paraît. À vrai dire, ce jeune homme ne s'est encore dévoilé à personne. Dans chaque mission qu'il accompli, il ne prend jamais le temps de dire quelques mots, il analyse simplement, il observe, il juge, il prévoit, il réfléchit à un moyen d'en finir rapidement. Quoique...La souffrance de ses ennemis est aussi un moyen aisé de se revigorer. Vous le traiterez de psychopathe, certes ! Et bien faites ! Lui-même sait bafouer volontairement ses émotions. Contrairement à ce que certains pourraient penser en le voyant agir de manière si tyrannique et cruelle, cet homme s'avère être doté d'une intelligence étonnante dont il sait se servir de manière avisée. Seulement, il ne la met qu'à son profit et s'amuse ainsi à passer pour un véritable démon avide de scènes sanglantes devant ses équipiers. Parlons-en de ces équipiers...Il déteste justement agir en groupe. Il juge constamment les autres Assassins comme des boulets qui ne feraient que ralentir sa progression, il dévoile ainsi tout l'orgueil et l'arrogance qui l'habite constamment, mais n'en est pas pour autant moins fier. Est-il trop sûr de lui ? Parfois, oui. Mais il le sait pertinemment et ne craint pas cette confiance téméraire qui guide ses pas. Bien qu'il déteste par dessus tout recevoir des ordres et autres demandes, il n'hésitera pas à les exécuter s'il y voit un quelconque profit. Son coeur de glace déborde d'un besoin de liberté effarant, d'une soif brûlante de voir ses désirs s'accomplir, et pour cela, il fera tout. Se servir de son entourage n'est pas un problème, piétiner le corps des morts en est encore moins un. Vous trouverez sans doute que Kain est un barbare irrespectueux, mais attendez...Prenez seulement le temps de remarquer ses ambitions et l'attention qu'il adresse à ce qu'il juge utile. S'il était vraiment honorable, alors il ne sacrifierait pas tant de vies sans raison. Mais la vie, qu'est-ce ? C'est un combat, pour lui. Une guerre cruelle où les sentiments n'ont pas leur place, et où ils ne la trouveront jamais. Maintenant, place au spectacle ! Notre démon a d'autres chaires à découper. Êtes-vous sur son passage ? N'essayez pas de bien vous tenir, cela ne rime plus à rien.



Ton Histoire


Ah...Mais qui sont ces gens qui cherchent à connaître le passé d'un monstre ? Que cela vous apportera-t-il ? Cela ne changera rien, n'est ce pas ? Quoi que je vous dise à présent, vous conserverez votre opinion, cela ne fait aucun doute. J'ai déjà tué trop de fois pour accepter l'exécrable pitié de vos âmes. Mais ceux qui, comme vous, se jugent purs et aimables sont bien plus fermés et fallacieux que le pire des assassins. Quelle est cette lumière qui guide vos pas ? Elle éblouit le chemin de mes ombres.


Une certaine nuit d'Hiver, il y a de cela cinq ans.

Avant, je ne savais pas que nos pas restaient ancrés si longtemps dans la neige. C'est étrange, c'est comme piétiner et salir cette singulière pureté. Cela produit un bruit, aussi, mais le rugissement du blizzard qui tournoie autour de moi couvre la plainte du grand manteau blanc. Le vent hurle au sommet des montagnes, mais ces cris se fondent en murmure au creux des vallons que je traverse, et le sifflement des bourrasques vient doucement chanter à mon oreille. Alors, je ferme lentement les yeux, inspire cette liberté qui me laisse sans voix et lève tantôt un bras vers le ciel, faisant danser les flocons dans un bal infini. C'est ce déchaînement d'éléments qui rassure mon coeur de pierre, alors qu'au fond de lui, un déferlement d'émotions me donne la terrible envie d'accentuer le blizzard qui déjà fouette mon visage. Habillé comme je le suis, d'un pantalon large aux penchant occidentaux et d'un simple haut gris dépourvu de manches je sais que je devrais être glacé jusqu'aux os, et j'ai beau voir sur mes bras la rouge morsure du froid, il n'y a pas de douleur qui m'ébranle. Dans un soupir qui guide mon regard bleu ciel vers la voûte céleste obstruée de neige, je rajuste autour de mon cou le large voile qui me sert d'écharpe. Si j'avais été en situation normale, je me serais presque amusé dans cet élément qui est le mien. Mais...Je ne sais pas jusqu'où vont me guider mes pas.

Jusqu'à l'âge de mes dix-huit ans, j'ai vécu en tant que nomade, non pas seul, mais accompagnant un groupe de personnes se disant être des mercenaires. Parmi eux, mon père adoptif, lui-même qualifié de chasseur de prime par ses fidèles compagnon. Il était un grand homme, certes, il ne m'a jamais rien dit sur mon identité, tout ce que je sais, c'est que je viens des îles Nordiques, non loin du plus grand Septentrion de ce monde. Enfin, de ce que nous en connaissons, vous savez, il a tant à explorer. Ce n'est pas étonnant pour quelqu'un comme moi qui manipule la glace de venir des pays du Nord, pourtant, j'aurais aimé qu'il m'en dise un peu plus. J'étais trop petit pour me souvenir de quoi que ce soit après avoir été soi-disant abandonné. Car pour moi, ce n'était rien d'autre qu'un abandon. Mon père adoptif m'a répété tant et tant de fois que mes parents n'avaient peut être pas eu le choix, ou bien qu'ils étaient morts trop tôt, mais je n'y croyais pas. N'était-il pas plus simple de dire qu'ils n'avaient pas voulu de moi ? J'étais un enfant non désiré, c'était sûrement une histoire approximative. Nous jetons ce dont nous n'avons plus besoin, et je fais précisément partie de ces déchets. Alors je souhaite montrer au monde ce dont cette ordure est capable si elle s'en donne les moyens. On a essayé de se débarrasser de moi ? Ainsi soit-il. Je peux aussi me débarrasser de vous, vous savez. L'homme qui m'a recueilli, Aharon Marchall, devait être un grand homme. Il devait avoir...Dans les quarante ans, j'ai oublié et ce n'est pas important. Précisément, ce n'est plus important. Il y a certaines qui, dans la vie, ne comportent qu'un passage, une étape destinée à nous faire avancer. Cet homme se battait bien, très bien même, j'i d'abord été admiratif envers lui. Et puis, ce respect s'est fondu en une jalousie démentielle. Je pensais trop, je cultivais une animosité particulière envers ces gens qui développaient envers moi un semblant d'affection. Nous mourrons tous un jour, bon sang ! Pourquoi s'attacher ? Pourquoi vouloir être entouré d'amis qui n'ont dans les yeux que votre prestige ? Ai-je l'air d'un fou, ainsi...Je me demande ? En tant que chasseur de primes, Aharon tuait et décapitaient les victimes qui lui étaient souvent assignées. Cet homme qui inspirait auparavant un grand respect n'était devenu qu'un pion au service d'une bourgeoisie détestable. Ce monde est empli de coups bas. Ceux qui se détestent tentent de se faire souffrir et de tuer par tous les moyens, mais surtout, ils emploient d'autres hommes pour faire le sale travail à leur place. Ces lâches ont juste peur de se salir les mains ! Moi-même qui n'était qu'un adolescent ai appris à tuer, rapidement, efficacement, sans sentiments à l'égard des futurs morts. Il faut faire preuve de discernement. Si nous ne tuons pas, nous sommes tués. Si nous ne nous battons pas, nous sommes battus. Si nous ne respectons pas, ne nous sommes pas non plus respectés. Alors pourquoi l'étais-je ? Par peur ? Oui, exactement, mes compagnons mercenaires ont commencé à éprouver de la peur envers moi.
Petit à petit, et au fur et à mesure que nous voyagions, plus aucun d'entre eux ne s'approchait de moi. Mais je n'avais rien fait ! Eux aussi tuaient ! Eux aussi complotaient dans l'ombre ! Je n'étais pas plus détestable qu'eux, mais à leurs yeux, j'étais un gamin inconscient, un fou, un psychopathe. Aharon n'a jamais tenté de stopper leurs blasphèmes, alors, je l'ai haït un peu plus encore. Assis dans l'ombre et sans jamais leur adresser un regard, j'écoutais silencieusement leurs bavardages désagréables. Ils répétaient que leur chef avait été idiot de recueillir un gosse comme moi sans réfléchir, ils se faisaient des frayeurs en parlant de mon pouvoir qui les faisait tant frissonner. Et j'ai fini par ouïr une chose qui m'a fait réagir. «Je commence à comprendre pourquoi Sa Majesté a abandonné ce fils, il n'est qu'un fléau ! » a dit l'un d'eux. Moi, un fléau ? Moi, fils de Sa Majesté ? Qui est-ce ? Il y a eu une douleur immense dans mon coeur, un coup du Diable qui m'a mis hors de moi. Je savais que j'avais été abandonné, alors pourquoi ? Pourquoi l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre faisait si mal ? L'orateur de ces paroles blessantes a rapidement finit en statue de glace dont les autres se sont empressés de s'éloigner, jetant des cris d'horreur à l'intention de mon pouvoir. Je me suis contenté de sortir de l'ombre et de poser sur eux un regard vide et froid. Ils ont détalé. Alors, être fils de Sa Majesté signifiait que j'étais un prince ? Non, bien sûr que non, renié, je n'étais devenu qu'un simple citoyen, si ce n'était pire. C'est depuis ce jour que j'ai commencé à sourire d'un sourire amèrement angélique. Le savez-vous ? Sous ce sourire se cachent mes larmes douloureuses. Je n'ai jamais su pourquoi ces chasseurs de primes m'en voulaient tant. Ils tuaient aussi, et nous mourrons tous un jour, alors qu'y avait-il de mal ? Étais-je le seul à ne pas avoir le droit de me créer une vie ? Aharon...Mon père adoptif a causé sa propre perte en m'aidant. Quelques temps après cet événement, je l'ai entendu parler avec les autres. Lui qui jamais ne parlait de moi, lui qui jamais ne me critiquait, lui qui jamais n'amenait ce sujet, il est celui a avoir suggéré de se séparer de moi. Me tuer ? Peut être. M'abandonner ? Évidemment. En véritable espion que j'étais, je ne me suis cette fois pas montré devant eux. Ma poitrine douloureuse a enserré mon coeur déjà meurtri. Sans doute a-t-il disparu pour de bon ce jour. J'ai commencé à trembler, d'abord faiblement, puis ça s'est accentué, propagé jusqu'à mes genoux qui n'ont pas tenu. Une boule s'est formée au creux de mon ventre, était-ce de la frayeur ? De la fureur ? Du désespoir ? Un curieux mélange explosif de ces puissantes émotions ? J'ai tellement eu envie d'hurler de toutes mes forces. J'ai tellement eu envie de pleurer. Mais se savoir rejeté à nouveau faisait si mal que mes larmes ne coulaient pas. Il faut parfois avoir la force de pleurer. Je n'ai pas eu cette force. À cause de ce pouvoir qui était devenu incontrôlable, ils me jetaient comme un déchet, encore. Mais était-ce seulement ce pouvoir ? Il y avait sûrement autre chose. Oui, il devait y avoir autre chose, forcément ! Je ne m'en veux pas d'avoir tué Aharon, ce faux père cette nuit-là. Sans doute l'aurait-il fait avant moi. Personne ne mérite de mourir. Mais certains méritent un châtiment digne de ce nom.

Ainsi donc j'ai fuit, sans savoir où aller. Je ne cherche plus quelqu'un qui veuille de moi en ce bas monde. J'ai déjà trouvé mon identité. Une identité de vagabond, cela me suffit amplement. Et malgré tout, en sachant cela, j'ai atteint ce curieux village. Typia ? Je ne sais plus, ce n'est pas important. Cet endroit est assouvi par les crimes, alors j'y ai trouvé ma place. Il y a des gens à qui je ne tenais pas qui sont morts. Cela ne me préoccupe pas car je suis celui qui les a tués. Maintenant, je fais partie de la fameuse guilde des Assassins. Nombreux sont ceux qui nous voient comme des bêtes sans cervelle et assoiffées de sang. Comme tous ceux qui se défendent, je dirais que je ne suis pas d'accord, pourtant, je ne suis aucunement attaché à cette guilde. J'y suis par ennui. Par défaut. Pour chasser mon passé. Les hommes comme moi ont souvent des passés compliqués. Le mien n'est plus grand chose dans ma vie. Je suis un prince d'un des pays du Nord. Lequel ? Je n'en ai aucune idée, ne m'agacez pas avec ce genre de choses. Mais en rentrant dans cette guilde...J'ai appris que le grand mentor était en position pour le moins fâcheuse. Je n'arrive pas à croire qu'une enfant l'ait remplacée comme s'il s'agissait d'une position facile. Je refuse. Je refuse pertinemment. Alors pourquoi suis-je là ? Dites-vous simplement que je veux semer encore un peu de terreur. Ça n'a rien de personnel. C'est pour l'équilibre d'un monde que je déteste. Personnellement, je ne voudrais pas être chef d'une guilde si importante, c'est trop de devoirs et de responsabilités. J'agis seul, dans l'ombre, et c'est amplement suffisant. J'ai mes propres idéaux qui n'ont plus rien à voir avec les Assassins, ni avec cette adolescente. Ah, je n'ai absolument rien contre le fait qu'elle soit une jeune femme, la force ne s'obtient pas que par les muscles. Mais elle est jeune, et je ne peux accéder aux requêtes capricieuses. Néanmoins, je fais le sourd et demeure muet, car éveiller sa colère n'est pas mon intention. Elle n'a été élevée au rang de Mentor que par prestige. Cet élément me fait sourire. Voulez-vous du prestige ? J'en possède tant ! Mais ce que je cherche, c'est avant tout de la science, qu'elle soit absurde, grotesque ou avisée, tant qu'elle fournit de l'expérience. Je ne sais pas si c'est sage d'élever cette gamine à un rang si important. Nous ne pouvons acquérir de l'expérience qu'en grandissant, puis vieillissant. La perspective de guerres dirigées en coups de tête me semble amusante. Je vais rester encore un peu, et quiconque se trouve sur mon passage n'aura qu'à faire ses preuves, qu'il soit novice ou mentor.


Ceci est un monde qui donne naissance à d'infinies possibilités.
Mais c'est tout ce qu'elles sont, des possibilités.






Toi, en vrai


Pseudo : Quelqu'un. ~
Âge : 16 ans
Sexe : Féminin
Anniversaire : 1er Février
Avez-vous lu le règlement ? Non, je suis plutôt marginale.
Oui ? Alors donne nous le code : Validé par Amy Walker
Comment avez-vous connu le forum ? Par hasard.
Un commentaire à rajouter ? « Durant le RP, que vous soyez chez les assassins, les bohèmes, ou les traqueurs, vous devez respecter vos chefs. On ne discute pas un ordre et on ne fait pas de coups en douce !!»
J'ai ici cité la partie du règlement avec laquelle je ne suis pas entièrement d'accord. Le fait d'écouter son supérieur est certes, logiques, mais celui de ne pas faire de coups en douce ne l'est absolument pas pour moi. C'est ainsi décider du caractère des gens, il y en a des honnêtes, serviables et dévoués, et d'autres vicieux, machiavéliques et manipulateurs. J'énonce ceci sans compter que mon personnage a 23 ans et qu'il se fait commander par une adolescente. Je veux dire, n'est-ce pas l'expérience qui modèle les esprits avisés ? Je suis navrée mais il y avait, il y a et il y aura toujours des ordres à discuter et des personnes qui n'ont dans leur pensée que le destin qu'ils veulent tracer.
Cela dit ce n'est qu'une simple proposition, mais je souhaiterais qu'elle ne soit pas négligée sachant qu'elle modifie énormément les libertés du personnage que j'incarne.




Dernière édition par Kain O'Sullivan le Mer 25 Juil - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Walker
Assassin's Queen
Assassin's Queen

Féminin Messages : 700

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Lun 23 Juil - 16:27

Code bon, bienvenue sur DD (je ne sais pas comment tu as fait pour trouver ce site, vu qu'il n'est pas encore terminé et donc pas encore inscrit sur top site ou dans les partenariats, mais bon x)^^ Comme il y a encore marqué "en cours" dans le titre de ta présentation, je ne la valide pas encore, mais dès que tu auras fini, il faudra que tu ailles écrire une sorte de lettre de motivation dans la partie adhésion des Assassins, d'après ta description et que tu passes [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour recenser ton êrsonnage. Ensuite, pour ce qui est du règlement, même si je suis plus jeune, tu me dois respect et obéissance. Dans le cas contraire, tu iras faire un tour à la case torture Mwahaha. Pour les coups en douce, tu les réserves à tes adversaires (ou tes victimes).
Sinon, amuse toi bien sur ce forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkdream.forumsactifs.com/
Masculin Messages : 116

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Mer 25 Juil - 14:49

    Merci ! Et ma présentation est terminée. ^^
    Seulement, je crois que je n'ai pas été très bien comprise. Tout disciple doit obéissance à son supérieur, ça je le sais pertinemment et c'est d'ailleurs une chose naturelle. Pour le respect, c'est pareil, mais personne ne pourra jamais empêcher personne d'avoir son mot à dire ! Enfin, je ne sais pas si je suis compréhensible mais...C'est juste normal de parfois être réticent à respecter quelqu'un. Après, si on respecte mon personnage je n'ai là aucun problème à rendre la pareille, mais au vu du caractère de Kain, il sera très difficile de gagner son respect...Je dois avouer que l'âge du mentor des Assassins m'a d'abord dérangée, c'est pourquoi j'ai hésité à m'inscrire - vu que les conditions ne sont pas très réalistes - mais je me suis finalement dit que cette jeune fille devait avoir des conseillers, ou des disciples qui auraient leur mot à dire afin d'aider cette cause. Il est évident qu'elle ne peut pas commander seule à un si jeune âge - par manque d'expérience, soyons réalistes.
    Et encore une fois, je ne suis pas d'accord pour les coups bas réservés aux adversaires. Je n'ai jamais dit que j'allais en faire à mes alliés mais si la situation s'avère critique - voir chaotique - dans la guilde, je n'hésiterais pas.
    Désolée si je suis énervante TwT, mais c'est juste une question de réalisme du concept, nous sommes en guerre, et toutes les actions se doivent de respecter la perfidie qui s'émane d'une telle situation. Après...C'est vous qui voyez, mais il n'empêche que je ne pourrais me résigner à étouffer mon caractère rebelle en ce qui concerne ce débat. *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Círyon Dairiun
Lord of Tracker
Lord of Tracker

Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Mer 25 Juil - 22:46

*-* respect *-*
c'est vrai que avoir son mot à dire c'est très logique ^^
è_é tu as choisi la mauvaise guilde on va vous faire votre fête les assassins !
Bienvenu parmi nous en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysabeth Walker
Bohemia's Master
Bohemia's Master

Féminin Messages : 96

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Jeu 26 Juil - 0:42

Bienvenue ! ^^
Uwaaah, tu en avais des choses à raconter *-*
J'avoue que le fait que la chef de guilde soit mineur me semble un peu surréaliste mais à vrai dire dans ce RP, il n'y a pas grand chose de réaliste non plus x)
Ensuite, je pense que le fait de respecter son supérieur est normal comme tu dis mais je pense aussi que ça ne serait pas plus mal qu'il y est des espions ou que certaines personnes se retourne contre leur propre guilde à la suite d'une crise quelconque néanmoins si tout le monde fais ça, cela deviendra ingérable °-°
M'enfin bref je m'égare !
Donc comme je l'ai déjà dit, bienvenue et amuse toi bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Walker
Assassin's Queen
Assassin's Queen

Féminin Messages : 700

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Jeu 26 Juil - 8:58

Ok, je comprend mieux ton raisonnement désolé, je suis un peu lente à la détente ^^'
Si tu veux discuter des ordres....ok, mais ça ne doit pas se passer continuellement Smile
Et évidemment, comme je suis encore mineure, j'aurais pas mal de conseiller, comme tu dis, (dès qu'il y auras un peu plus de monde, on élira un bras droit et on mettra en place avec Elysabeth et Ciryon, maispour l'instant, comme on est que 4 sans compter le compte fondateur, ce n'est pas encore possible ^^)
et encore bienvenue sur le forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkdream.forumsactifs.com/
Masculin Messages : 116

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Jeu 26 Juil - 9:02

    Merci à vous !
    Bien sûr, je suis d'accord sur le fait que si tout le monde se met à faire l'hypocrite envers sa propre guilde, ça va devenir le bazar. x3 Enfin, le fait que le chef soit mineru n'est pas si dérangeant, ça pimente un peu le tout ! *w*
    C'était surtout une suggestion, sachant que mon personnage est très difficile à cerner et vraiment peu attaché à sa guilde. Mais vu que les assassins sont considérés comme les "méchants", alors ça lui convient parfaitement. ♥
    Je serais curieuse de te voir me faire ma fête, Círyon... B)
    Joli avatar Elysabeth. ~

    Ce n'est pas grave Amy, je dois dire que j'ai aussi été peu compréhensible. °-° Et je ne ferais pas ça continuellement tout de même ! Ce serait même un plaisir de t'aider. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysabeth Walker
Bohemia's Master
Bohemia's Master

Féminin Messages : 96

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Jeu 26 Juil - 9:11

Moi je ne veux pas de bras droit è_é Je veux être la seule à gouverner ! Mwah ah ah !
(Ok je me tais x))

Merci du compliment Kain Very Happy

A vrai dire, je pense que le fait d'être mineur et de diriger une guilde entière est ... bizarre mais comme je l'ai dit plus haut, le RP n'a rien de réaliste donc bon pourquoi pas x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 116

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Jeu 26 Juil - 9:15

    D'un certain côté, le fait de donner le pouvoir à un mineur peut s'avérer être une stratégie très manipulatrice si on voit cela d'un côté politique. Les plus âgés et calculateurs des guildes pourraient avoir fait ce choix par pur intérêt, espérant s'accaparer le pouvoir sans réellement l'avoir, et ce en manipulant leur jeune mentor. C'est pourquoi je trouve cela intéressant, l'idée d'un côté sombre et hypocrite au sein de chaque guilde peut s'avérer important dans cette guerre.
    Après, ce n'est encore qu'une supposition, mais en situation réelle, j'imagine que certains hypocrites n'hésiteraient pas à essayer de "mettre le chef dans leur poche" afin de s'attirer ses faveurs, et par la présente de tirer les ficelles de la guerre. ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Walker
Assassin's Queen
Assassin's Queen

Féminin Messages : 700

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Jeu 26 Juil - 9:25

je comprend très bien ton point de vu x), je te valide alors, tu peux aller recenser ton avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkdream.forumsactifs.com/
Círyon Dairiun
Lord of Tracker
Lord of Tracker

Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   Sam 28 Juil - 0:49

héhé ca va pas tarder ta fête crois moi è_é
tout comme Elysabeth , je ne veux pas de bras droit et oui c'est un pour tous tous pour un chez nous x)
après , le bras droit peux s’avérer être un traître ou autre ou comme tu l'as dit il cherche à mettre le chef dans sa poche enfin c'est une autre histoire ca x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « No one deserves to die. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« No one deserves to die. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» baptiste lenoir - the hero johannesburg deserves... Ou pas en fait.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DarkDream ::  :: Présentation :: Présentations validées-